13 véhicules blindés pour les deux bataillons maliens du G5 Sahel

(B2) L’Union européenne a remis ce vendredi (17 janvier), aux forces maliennes 13 véhicules blindés tout-terrain de type Bastion

(crédit : Délégation UE du Mali / SEAE)

La remise de ces véhicules fabriqués anciennement par Acmat, repris aujourd’hui par le groupe Arquus, s’est faite sur la place d’armes du camp militaire de Kati au Mali.

Ces véhicules sont destinés à équiper les deux bataillons maliens de la Force Conjointe du G5 Sahel : huit sont destinés au transport de troupes, deux à la lutte anti IED, deux pour les évacuations sanitaires et le dernier est aménagé en poste de commandement.

Cette livraison fait partie d’un lot de 46 véhicules blindés déjà livrés ou en passe d’être livrés par l’Union européenne à la Force conjointe dans les cinq pays du G5 Sahel, dans le cadre du projet d’appui de l’UE à la Force conjointe du G5 Sahel. Il est financé via la Facilité de paix pour l’Afrique, dans le cadre d’un contrat géré par Expertise France. Le bataillon Burkinabè du G5 sahel avait reçu quatre de ces véhicules fin novembre, + deux autres véhicules.

NB : l’Union européenne s’est engagée dès la création de la Force conjointe du G5 Sahel à la soutenir. Ensemble (UE + États membres), une première enveloppe de 155 millions d’euros a été dégagée pour divers équipements. « Près de 70% est aujourd’hui réalisée ou livrée » assure-t-on à la délégation de l’UE pour le Mali. Une seconde enveloppe de 138 millions d’euros a été promis à l’été 2019, et confirmée par l’actuel Haut Représentant Josep Borrell, lors du sommet de Pau du G5 Sahel (lire : notre Entretien avec Josep Borell).

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).