La discussion sur l’état de droit en Hongrie dérape sur twitter

(B2) Le débat prévu, mardi (10 décembre), au Conseil des ministres affaires générales, portes closes, sur l’état de droit en Hongrie a fait irruption dans la sphère publique

Le ministre luxembourgeois Jean Asselborn, la ‘tête de turc’ du gouvernement hongrois, prend la parole au CAG (source : twitter Zoltan Kovacs)

Le porte-parole hongrois, Zoltan Kovacs a déballé et commenté plusieurs interventions sur son fil twitter, Autour d’un leitmotiv : « C’est l’orchestre Soros » a-t-il indiqué à plusieurs reprises. Il a notamment visé nommément le quatuor (Frans) Timmermans, (Didier) Reynders, (Vera) Jourova et (Pekka) Haavisto. Respectivement les vice-président de la Commission chargé de l’état de droit (sous la Commission Juncker pour l’un et sous la Commission Von der Leyen pour l’autre), le commissaire européen chargé de la Justice et le ministre finlandais des Affaires étrangères. (Lire sur son blog ‘About Hungary’).

De quoi lui attirer une réplique du ministre allemand Michael Roth sur twitter également : « Je ne suis pas musicien. Malheureusement pas. Je ne suis qu’un simple politicien avec un engagement clair sur les valeurs européennes. »

La réponse n’a pas tardé. « Rejoignez le club, M. Roth. Nous sommes tous pour les valeurs européennes. Mais parler, c’est pas cher. Dites-moi : qu’est-il arrivé au règlement intérieur aujourd’hui ? » insiste Z. Kovacs avec le hashtag #ruleoflaw

Le Danois Jeppe Koffod est offensif : « Si la Hongrie veut un débat ouvert, qu’il ait lieu alors […] Comment expliquez-vous qu’en 2011, la Hongrie occupait la 44e place » dans la liste de la presse de Reporters sans frontières et « a glissé à la 87ème place en 2019 ? ».

Et le débat continue ce mercredi matin, toujours sur twitter. Enfantillage ou expression démocratique nouvelle. En tout cas, le débat européen change…

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.