Les Danois se déploient au Mali : Minusma d’abord, puis Barkhane

(B2) Le Danemark a confirmé mardi (13 novembre) l’envoi d’un avion de transport C130J Hercules au Mali dans le cadre de la mission des casques bleus (MINUSMA). C’est le premier des trois déploiements prévus dans les mois à venir. Copenhague va fournir aussi des hélicos à l’opération Barkhane et une unité de renseignement pour la MINUSMA

L’avion Avion C130J Hercules des forces danoises a décollé aujourd’hui de Aalborg, direction : Bamako (crédit : MOD Danemark)

Basés à Bamako

65 soldats — pilotes, mécanos, personnel de soutien, interprètes — accompagnent l’avion ainsi qu’une unité médicale (médecins et infirmières) et une unité de sécurité chargée de garder le camp international, l’avion et les installations de maintenance, comme de sécuriser l’appareil lors de ses déplacements. Ils devraient être opérationnels à partir de la mi-novembre. Ils seront basés à l’aéroport international de Bamako, dans le camp international géré par la Norvège. Ce durant six mois.

Un aspect multirôle

Les pilotes danois assureront les vols intérieurs au Mali nécessaires à la MINUSMA, mais ils pourront aussi « exceptionnellement s’acquitter de tâches de transport pour le compte de la MINUSMA dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest et du Nord » précise le ministère de la défense. L’appareil aura un aspect multirôle : transport des troupes, de matériel, rapatriement de malades et de blessés. Il est équipé pour pouvoir larguer du matériel en vol avec parachute, comme d’un dispositif d’aides à la recherche et au sauvetage et à la récupération d’images aériennes.

Une rotation assurée avec trois autres pays

Cette contribution de Copenhague s’inscrit dans le cadre d’un programme de rotation conclu avec la Belgique, la Norvège et le Portugal visant à fournir en permanence un avion de transport C-130 à la MINUSMA. Les Danois ont déjà été présents dans la MINUSMA en 2014 et 2017.

Deux autres contributions

Fin 2019, les forces armées vont envoyer deux hélicoptères de transport et environ 70 personnes au Mali pour soutenir l’opération Barkhane. Ils viendront compléter puis relayer les hélicoptères britanniques.

Début 2020, une dizaine de militaires vont également rejoindre la MINUSMA, pour former avec les Allemands une unité de renseignement allemande qui sera basée au grand camp de Gao de la force des Nations unies. Objectif : rassembler et analyser des informations sur la situation au Mali.

« Nous voulons soutenir la stabilité et la sécurité dans toute la région afin qu’elle ne soit pas sous le contrôle d’extrémistes et de trafiquants » a souligné la ministre de la Défense, Trine Bramsen.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).