Frappes aériennes françaises contre Daech dans le nord-est irakien

(B2) « Des Rafale français de l’opération Chammal ont détruit jeudi (31 octobre) plusieurs caches et tunnels de Daech dans le nord-est irakien » a annoncé la ministre française de la Défense, Florence Parly, ce vendredi via twitter.

(crédit : État-major des armées)

Pas de répit pour Daech

Et la ministre d’ajouter comme une référence au lâchage américain dans le nord-est de la Syrie :  « Le Levant a été le théâtre de nombreux revirements récents. La position de la France, elle, est constante, et sa détermination à lutter contre le terrorisme intacte. […] Le combat continue. […] Nous ne laissons aucun répit » à l’organisation de l’état islamique.

Un Atlantique 2 en observation et un Reaper en appui

Cette opération a été menée « de manière conjointe et coordonnée avec d’autres éléments de la coalition internationale » ajoute-t-on du côté de l’état-major des armées. Préparée « avec nos alliés » dans le cadre de l’Opération Inherent Resolve, la frappe a ainsi été précédée d’une observation par l’avion de patrouille maritime « Atlantique 2 », et a été appuyée par un drone Reaper de la Coalition. L’absence de population civile autour de la cible a été confirmée antérieurement, et de nouveau au moment du tir.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).