Une formation pour 36 officiers d’état-major du G5 Sahel en Mauritanie

(B2) Une formation de 36 officiers s’est achevée fin septembre au collège de défense du G5 Sahel à Nouakchott (Mauritanie)

The instructors of the course: Barkhane, EUTM, EUCAP Sahel Niger, EUCAP Sahel Mali with the Regional Defence Expert of the RACC.
Les instructeurs du cours : Barkhane, EUTM Mali, EUCAP Sahel Niger, EUCAP Sahel Mali avec l’expert en défense régionale du RACC.

De la gestion de crises à la question des preuves

Ces 36 officiers d’état-major venus des cinq pays du G5 Sahel (Mauritanie, Burkina Faso, Mali, Niger et Tchad) ont reçu une formation conjointe préalable à leur déploiement sur plusieurs aspects : la planification et la conduite des opérations militaires, la gestion des crises dans le cadre de la force conjointe, la prise en compte des aspects des droits de l’homme et du droit international, mais aussi rassembler des preuves nécessaires à la condamnation des criminels capturés.

Des formateurs venus des trois missions PSDC et de Barkhane

Le cours, entamé le 9 septembre et d’une durée de trois semaines, a été animé par l’unité régionale de conseil et de coordination de l’UE pour le Sahel (RACC) avec le soutien de formateurs venus des trois missions de l’UE au Sahel — civiles (EUCAP Sahel Mali et EUCAP Sahel Niger) comme militaires (EUTM Mali) —, et de l’opération française ‘Barkhane’.

Une étape importante

L’organisation conjointe d’un cours unifié pour les officiers d’état-major est « une première » assure-t-on côté européen *. Elle marque « une étape importante ».

(NGV)

* Dans un communiqué publié en anglais… (sans traduction en français) Cherchez l’erreur !

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.