Madrid envoie un navire militaire à la rencontre de l’Open Arms

(B2) Un navire de la marine espagnole, le Audaz (P-45), un patrouilleur de haute mer de la classe Meteoro, va partir dans quelques minutes (départ prévu 17h), de la base de Rota (Cadix). Direction Lampedusa

Le patrouilleur de haute mer (Buque de Acción Marítima) Audaz est un des navires les plus récents de la marine espagnole (crédit : Armada – archives B2)

Objectif : récupérer les quelque 100 migrants recueillis par le navire de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms au large de la Libye et à présent bloqués au large de Lampedusa. Le gouvernement espagnol a pris cette décision ce mardi (20 août) afin de résoudre la crise créée par le refus du ministre de l’intérieur Matteo Salvini de laisser débarquer les personnes recueillies à Lampedusa, avant d’être évacuées vers d’autres pays européens.

La meilleure des solutions

Après avoir « analysé différentes options », le gouvernement espagnol estime, « selon les recommandations logistiques de la Marine, que cette solution est la plus appropriée et permettra de résoudre l’urgence humanitaire vécue à bord de l’Open Arms », précise-t-il dans un communiqué

Trois jours pour rallier Lampedusa

Les tâches de préparation et d’approvisionnement du navire ont commencé ce matin, dès la décision prise par le gouvernement. Le Audaz mettra trois jours à rallier Lampedusa, où il prendra en charge les personnes accueillies à bord l’Open Arms et accompagnera le bateau de l’ONG jusqu’au port de Palma, à Majorque.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.