Un aérostat en test au-dessus des îles grecques

(B2) L’agence européenne Frontex et les garde-côtes grecs ont lancé un essai d’un mois d’un aérostat sur l’île grecque de Samos

(Crédit: Frontex)

Ce projet pilote vise à évaluer la capacité et la rentabilité d’un aérostat pour la surveillance en mer. L’aérostat sera piloté « à diverses altitudes afin de tester son utilisation » dans différentes utilisations, notamment pour « détecter les passages frontaliers non autorisés, appuyer les opérations de sauvetage en mer et lutter contre la criminalité transfrontalière » indique l’agence qui gère le tout nouveau corps européen de garde-frontières et garde-côtes.

L’agence a déjà testé diverses technologies, notamment la biométrie, les barrières de passage automatisées aux frontières désormais utilisées dans les aéroports internationaux, ainsi que les drones.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.