Le système européen de navigation Galileo en panne

(B2) Le système européen de navigation par satellite est en panne. Son gestionnaire a fait passer le message dimanche : Galileo est « actuellement affecté par un incident technique lié à son infrastructure terrestre »

(crédit : agence européenne Galieo)

Le signal SAR préservé

Cet incident a entraîné « une interruption temporaire des services initiaux de navigation et de minutage ». Seul reste en fonctionnement le service de recherche et de sauvetage (SAR) – utilisé pour localiser et aider les personnes en détresse, par exemple en mer ou en montagne. Le SAR « n’est pas affecté et reste opérationnel ».

Une détection des anomalies en cours

Les experts travaillent pour rétablir la situation le plus rapidement possible. Un comité d’examen des anomalies a été immédiatement mis en place pour analyser la cause première exacte et mettre en œuvre des actions de récupération.

Une dégradation  depuis plusieurs jours

Le gestionnaire du service avait averti ses utilisateurs jeudi dernier (11 juillet) de la « dégradation du service sur tous les satellites Galileo ». Les signaux peuvent « ne pas être disponibles ni respecter les niveaux de performance minimum. Leur utilisation s’effectue aux risques de l’utilisateur ».

En phase initiale

Galileo est opérationnel depuis décembre 2016 mais il est toujours en phase ‘pilote’ initiale : c’est-à-dire qu’il fournit des « services initiaux » précédant la phase de « services opérationnels complets ». Les signaux Galileo sont utilisés en association avec d’autres systèmes de navigation par satellite.

(NGV)

Télécharger le message aux utilisateurs du 13 juillet 2019

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).