Le P3 C Orion allemand quitte le bord. Le Surcouf présent pour quelques jours

(B2) Le P3-Orion de patrouille maritime quitte l’opération européenne de lutte contre la piraterie au large de la Somalie

Le 28e détachement allemand autour du P3 Orion (crédit : EUNAVFOR Atalanta)

L’avion allemand de patrouille maritime P3-C Orion a effectué jeudi (13 juin) sa dernière sortie dans le cadre de l’opération européenne anti-piraterie (EUNAVFOR Atalanta). Déployé depuis le 18 mars dernier, le P3-C Orion a notamment permis, le 21 avril, de localiser un dhow attaqué par des pirates somaliens (lire : Les pirates repartent à l’attaque. Un bateau-mère stoppé net dans l’Océan indien). « Même si le détachement n’était pas en alerte, ils ont pu décoller très rapidement et ont aidé EU NAVFOR à localiser et à libérer le dhow capturé » explique-t-on au QG d’EUnavfor Atalanta à Rota où on ne cache pas l’intérêt de ces observateurs du ciel.

Un avion très utile

« Lors d’une patrouille aérienne, l’avion est capable de survoler de vastes zones de la côte somalienne et de surveiller les plages utilisées par les pirates pour planifier des attaques. L’équipage peut également capturer des images de haute qualité de dhows et de skiff jugés suspects et transmettre ces informations au commandant de la force à bord de ESPS NAVARRA, qui évalue ensuite la situation et prend les mesures qui s’imposent ».

Un relais germano-espagnol

Depuis le début de l’opération, en 2008, de façon quasi-continue, l’Allemagne comme l’Espagne ont déployé des avions de patrouille maritime. Un P-3C allemand rejoindra à nouveau l’opération Atalanta en septembre.

(MHA & NGV)


Le Surcouf pour quelques jours dans l’opération

Début juin, le Surcouf (F-711), la frégate française de la classe La Fayette a fait son retour au sein de l’opération de lutte contre la piraterie EUNAVFOR Atalanta pour quelques semaines. Déjà déployée en 2011, 2012, 2013, 2017 et 2018, la FS Surcouf accompagne le navire amiral espagnol Navarra, présent dans la région depuis février 2019, dans ses activités de lutte contre la piraterie, de protection des cargos du Programme Mondial Alimentaire et de contrôle de la pêche dans la corne de l’Afrique et l’Océan indien (Lire: La frégate Navarra dans l’opération anti-piraterie de l’UE). La frégate française a ensuite rejoint Madagascar pour une mission (nationale) de surveillance des eaux malgaches.