Le Titan et le THeMIS déployés au Mali avec les soldats estoniens de Barkhane

(B2) Les Estoniens déployés au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane – ils assurent la garde et la sécurité de la base française de Gao – ne sont pas venus seuls. Ils ont amené avec eux leur dernière génération de drone terrestre THeMIS

Tester le nouveau matériel dans les conditions extrêmes du Mali

Ce système d’infanterie modulaire hybride à chenilles (Tracked Hybrid Modular Infantry System) peut être équipé en plusieurs versions : logistique, pouvant transporter jusqu’à 750 kg de matériel, détecteur d’engin explosif (IED) ou combat (avec mitrailleuses). « C’est une opération dans l’un des climats les plus difficiles du monde. C’est une expérience inestimable pour nous et les connaissances acquises au cours de la mission seront utilisées pour poursuivre la R & D » selon Jüri Pajuste, directeur du département des programmes de défense de Milrem Robotics. Le véhicule sans pilote permet de transporter du matériel, tels que des munitions, ce qui allège le fardeau du militaire.

Un drone léger en surveillance

En complément du THeMIS, un drone hélicoptère léger, le KX4-LE Titan de Threod Systems, assure l’appréciation de la situation. Il peut atteindre une hauteur de 80 mètres, et transporte un capteur électro-optique relayant des images. Une longe reliée au THeMIS lui permet d’augmenter l’autonomie.

(NGV)

NB : ce véhicule fait partie d’un des projets ‘capacitaires’ développés au titre de la coopération structurée permanente (PESCO). Le projet numéro 21 est coordonné par l’Estonie avec la participation d’une dizaine de pays (Belgique, Rép. Tchèque, Espagne, Finlande, France, Allemagne, Lettonie, Hongrie, Pays-Bas, Pologne). Lire : Le projet de robot terrestre made in Estonia soumis au Fonds défense et à la PESCO.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).