Une formation des garde-côtes libyens se termine à La Maddalena

(B2) Une formation pour 64 marins et garde-côtes libyens vient de se terminer vendredi (30 novembre), à l’École de la marine italienne à La Maddalena (Italie).

Remise du certificat de formation par le vice-amiral (amiral de division) Credendino (crédit : MOD Italie)

Une étape importante

C’est « une étape importante pour démontrer l’activité de l’Italie pour la stabilisation de la Libye » a souligné la ministre de la Défense, Elisabetta Trenta, présente à la cérémonie de clôture du cours. « Les garde-côtes et la marine militaire libyenne sont des outils permettant d’atteindre cet objectif, car le renforcement des institutions libyennes est un moyen de parvenir à la pacification de la région » .

Deux cours différents

Le module, comprenait deux cours différents l’un pour les « officiers de pont» l’autre pour les « chargés de maintenance ». Durant huit semaines, 64 marins et garde-côtes ont reçu « les connaissances et la formation nécessaires pour mener à bien des activités de routine à bord d’un navire de surveillance en mer », en particulier sur « les droits de l’homme, les premiers secours et la politique d’égalité des sexes », insiste le QG de l’opération Sophia.

Un premier cours “gender” assuré par les Libyens

Un officier libyen, sélectionné à la fin de ce module, a obtenu le titre d’instructeur « de premier niveau sur la problématique hommes-femmes ». Et, vendredi matin, il a donné le premier cours sur ce sujet à ses collègues de l’école de formation, à la Maddalena. Un forum actif réunissant cinq spécialistes de l’opération Sophia, deux experts externes et quatre agents des garde-côtes et de la marine libyennes.

320 personnels formés

Au total, 320 membres du personnel des gardes-côtes et de la marine libyens formés par EUNAVFOR Med ont déjà été formés. Un autre module de formation est en cours à Split (Croatie), axé sur les techniques de plongée pour cinq plongeurs militaires de la marine et des garde-côtes libyens (lire : Cours de plongée pour cinq garde-côtes libyens en Croatie).

 

(Nicolas Gros-Verheyde)

  1. Etait présent également le chef des gardes-côtes libyens et de la sécurité portuaire, le commodore Abdalh Toumia, et l’expert ‘Gender’ de l’opération Sophia, Federica Mondani.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).