Un bateau pirate repéré par les forces d’Atalanta détruit près des côtes somaliennes (V2)

(B2) Les marins de l’opération anti-piraterie de l’UE dans l’océan indien ont saisi ce dimanche un baleinier d’un groupe d’action des pirates (PAG), dans une baie de la côte somalienne, puis l’ont détruit.

(crédit : EUNAVFOR Atalanta)

Après une attaque de pirates contre le vraquier KSL Sydney battant pavillon de Hong Kong le 16 octobre dernier (lire : Attaque pirate au large de Mogadiscio), le contre-amiral espagnol Alfonso Perez de Nanclares, chef de la force en mer anti-piraterie de l’UE (EU NAVFOR), a ordonné à ses forces de se rendre dans la région pour retrouver les auteurs du méfait.

Un baleinier et un skiff repéré

Le lendemain matin, un avion de patrouille et de reconnaissance maritime espagnol (P3 Orion) a survolé la zone pour recueillir le plus d’informations possible. Il a alors repéré un baleinier suspect et un skiff à environ 130 miles nautiques du lieu de l’attaque (et à environ 167 miles nautiques des côtes somaliennes). Le comportement de ces deux navires était plus que suspect puisque — raconte le QG d’Atalanta — « ils ont utilisé des miroirs pour déjouer les systèmes [radars] de l’avion ». Les deux navires se sont ensuite séparés, prenant de la vitesse dans différentes directions pour éviter d’être poursuivis. Durant les jours qui ont suivi, avions et navires ont maintenu « une surveillance continue dans la zone ».

Le baleinier et le skiff, se sachant repérer par le P3 se séparent dans deux directions (crédit : EUNAVFOR Atalanta)

Le navire repéré sur la côte somalienne

La recherche a finalement abouti samedi (27 octobre), permettant d’identifier le baleinier suspect « dans une zone connue pour avoir été associée à une activité de pirate ». Le navire, ancré tout près des côtes, dans une petite baie de la côte somalienne, a été saisi par l’équipe d’intervention du navire de débarquement espagnol ESPS Castilla (L-52). « Après une fouille minutieuse, il a été confirmé comme étant le navire repéré par l’avion le 17 octobre ». Il a alors été remorqué en mer pour y être détruit « en toute sécurité ».

Repérage du baleinier (en rouge), près d’un campement pirates de la côte somalienne (crédit : EUNAVFOR Atalanta)

(Nicolas Gros-Verheyde)

mis à jour le 31 octobre avec des détails sur la poursuite et le repérage

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).