Dernières nouvelles des missions de maintien de la paix de l’UE – PSDC (avril-mai 2018)

(B2) Voici les dernières nouvelles des missions et opérations déployées au titre de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC) de maintien de la paix de l’Union européenne…

Salalah (Oman). Exercice conjoint entre EUNAVFOR Atalanta et la marine omanaise

Le navire européen a repris sa navigation vers les eaux somaliennes (crédit : EUNAVFOR Atalanta)

Profitant d’un arrêt logistique à Salalah (Oman), à la mi-avril, le navire italien de l’opération européenne de lutte contre la piraterie (EUNAVFOR Atalanta), l’ITS Carlo Margottini, a mené un exercice avec la marine d’Oman. Le commandant de la force européenne en mer, le contre amiral Simone Malvagna, et le capitaine de la frégate, le commander Giuseppe Lai, ont été reçus par les autorités locales (le gouverneur de la province de Dhofar et le chef de la zone maritime notamment) pour discuter des problèmes causés par les activités illégales dans cette région, précise l’opération européenne dans un communiqué. Objectif : « renforcer la coopération et la coordination entre les forces navales de l’opération Atalanta et le Sultanat d’Oman ». Lire aussi : Un Italien prend le commandement en mer de l’opération anti-piraterie de l’UE

Koulikoro (Mali). Fin du cours de commandement de compagnie

(crédit : EUTM Mali)

Après environ trois mois de cours, EUTM Mali vient de terminer sa sixième formation de commandement de compagnie à destination des Forces armées maliennes (FAMa). L’un des objectifs clés de ce cours est de souligner « l’importance de diriger en montrant le bon exemple, et en partageant les difficultés et les privations avec les subordonnés ». Parmi les sujets abordés au cours de ces douze semaines : la tactique, les renseignements, un exercice de tirs réels, etc. (communiqué)

Tbilissi (Géorgie). Cours de gestion du stress pour sept missions PSDC

Gisela Perren-Klinger (à gauche) lors d’un débrief avec un groupe d’étudiant (crédit : EUMM Georgia)

Durant trois jours fin avril, la mission européenne en Géorgie (EUMM Georgia) a accueilli des membres de six autres missions européennes en Ukraine, Irak, Palestine, Tunisie-Libye, Somalie et Mali. Au programme, une formation sur la gestion du stress par incident critique (CISM). Pour mettre en place ce cours, la mission de surveillance en Géorgie s’est associée avec l’Institut de Psychotrauma Suisse. Cette formation a permis la mise en place dans les missions « d’équipes de soutien par les pairs », lesquelles « peuvent alors offrir un soutien immédiat aux collègues qui ont pu être exposés à un incident critique », précise Gisela Perren-Klinger, l’une des instructrices, dans le communiqué.

(1) EUAM Ukraine, EUAM Irak, EUPOL COPPS, EUBAM Libya, EUCAP Somalia, EUCAP Sahel Mali

En Méditerranée, Français et Slovènes rejoignent l’opération Sophia

Après l’arrivée du navire allemand Mosel dans l’opération Sophia EUNAVFOR Med (lire : Dernières nouvelles des missions européennes – Avril 2018), c’est maintenant au tour des Français, avec le patrouilleur de haute mer le Lieutenant de Vaisseau Le Henaff (F-789), et le patrouilleur polyvalent Triglav 11, de rejoindre l’opération Sophia en Méditerranée. Pour le navire slovène, il s’agit en réalité d’un retour puisque le Triglav 11 était déjà présent dans la mission en 2015-2016.

Navire français, Le Henaff (crédit : ministère français de la Défense)

A Odessa (Ukraine), le chef d’EUAM exprime sa satisfaction

Kestutis Lancinskas, le chef de la mission européenne de conseil en Ukraine, a souligné le travail des forces de l’ordre lors de la manifestation pacifique qui s’est déroulé le 2 mai à Odessa, en commémoration de l’incendie du bâtiment des syndicats de 2014 (Lire : Odessa flambe. L’Europe appelle à la retenue). « Ce que nous avons vu hier [2 mai], c’est la police qui montre une approche européenne de l’ordre public. […] Voir la police mettre en pratique ce que nous avons conseillé, et les résultats positifs de tout cela, nous donne à tous, à EUAM, une immense satisfaction », a-t-il déclaré dans un communiqué. Si des tensions ont émergé lors de la commémoration, elles ont néanmoins « été gérées efficacement par les forces de police présentes ».

De Lviv à Uzhgorod (Ukraine), le concept d’intégrité et de lutte anti-corruption mis en avant

(crédit : EUAM Ukraine)

La mission civile d’assistance aux forces de sécurité basée en Ukraine (EUAM Ukraine) a lancé, le 16 avril dernier, un programme national afin de former les services de sécurité ukrainiens aux mécanismes internes d’intégrité. Ce formation a lieu dans sept régions : Lviv, Kharkiv, Odessa, Vinnitsa, Poltava, Uzhgorod et Kiev. « L’objectif de la formation est de mettre en œuvre le concept d’intégrité en tant que valeur fondamentale du service de sécurité de l’Ukraine » indique un communiqué de la mission. Pour Peter Bach, le chef de cabinet du directeur de EUAM, « Avoir des mécanismes internes pour assurer l’intégrité et le professionnalisme est important pour créer des institutions efficaces et responsables qui bénéficient de la confiance du public ».

(Claire Boutry, st.)