La carte interactive pour découvrir les sanctions européennes

(B2) Quelle est la façon la plus simple d’obtenir une vue d’ensemble des sanctions adoptées par l’Union européenne ? Tout simplement sur internet : une carte interactive répertoriant les cibles et types de sanctions imposées par l’Union européenne. Une manière visuelle et ludique de se faire une idée des raisons et de l’ampleur des restrictions en vigueur. Cette carte, B2 l’a testée pour vous… Notre débrief…

Ce site web mis en place par la présidence estonienne de l’UE a été remis à la Commission européenne, à la fin de la présidence, à charge pour la Commission de continuer à l’entretenir et le mettre à jour. « La carte est notre cadeau numérique à l’UE ».

La mesure restrictive, outil majeur de la politique européenne

Un outil utile. Les mesures restrictives et les sanctions sont devenues, au fil du temps, un instrument incontournable de la politique étrangère européenne, permettant à l’Union d’épingler des acteurs étatiques ou non-étatiques, d’empêcher l’export vers certaines zones de matériel potentiellement dangereux, voire de faire pression pour un changement d’attitude avec un embargo économique tentant de frapper au cœur de ses ressources économiques l’État incriminé (pétrole, gaz, minerais…). Elles sont adoptées par le Conseil à l’unanimité et doivent être renouvelées régulièrement (en général tous les ans ou tous les six mois selon le cas).

Tour du site

Sur la page principale du site internet, un planisphère grisé d’où ressortent certains pays en bleu. En cliquant sur un de ces pays mis en évidence, des pictogrammes indiquent les différentes catégories de sanctions touchant le pays. En agrandissant la fenêtre, un descriptif plus complet dresse l’origine et l’historique des sanctions qui touchent le pays.

En développant la barre d’options du coin supérieur droit, il est possible de recibler la recherche selon certains critères, à savoir l’institution à l’origine des sanctions (Conseil de l’Union européenne ou Conseil de sécurité des Nations unies), le(s) type(s) de mesures restrictives adoptées (embargo sur les armes, contrôles, gel d’avoirs, limitation des visas, …) et le thème des sanctions (terrorisme).

Ce que nous avons aimé

  1. La simplicité du site. La page est très épurée et se charge rapidement. Les options sont user-friendly, facilement identifiables et se passent de texte inutile.
  2. Son exactitude. Le site est mis à jour maximum 24 heures après la publication de décisions concernant des sanctions au Journal officiel. Ces mises à jour sont notamment notifiées via Twitter (@EUSanctionsMaps).
  3. La page est directement accessible depuis la page des sanctions sur le site du Conseil.
  4. Sa valeur ajoutée. Sans aller jusqu’à dire que la carte répond à un réel besoin, elle a le mérite de concentrer de l’information – autrefois dispersée – en une image très explicite.

Ce que nous avons moins aimé

  1. L’anglais comme seule langue.
  2. Un manque de thèmes. Le terrorisme est l’unique thème sélectionnable dans les options. Or il existe une série d’autres raisons pour lesquelles l’Union adopte des sanctions à l’encontre d’un État : un acte d’agression (Russie), le développement d’un programme nucléaire (Iran, Corée du Nord), la violation de droits de l’Homme (Venezuela, Birmanie), une situation délétère (Libye, Somalie), voire des conflits internes (République démocratique du Congo).
  3. Sa non-rétroactivité. La carte ne présente que les pays qui sont touchés par des sanctions en date d’aujourd’hui. Les sanctions adoptées puis levées par le passé n’apparaissent pas. Cette option aurait un réel intérêt puisqu’elle ferait apparaître d’autres types de sanctions selon leur statut (abandonnées, reprises, levées en cas de succès).

Au bilan

Une nouveauté amusante et intéressante qui vient égayer un sujet quelque peu rébarbatif. Cependant, la EU Sanctions Map est avant tout un gadget qui se contente de présenter un état des choses. Pour la transformer en outil analytique, il faudrait pouvoir comparer en une seule et même carte la série de pays visés par des sanctions avec d’autres catégories de critères (degré démocratique, conflits internes, guerres, intégration dans le système juridique international, carte des opérations de peace-keeping et peace-building, etc.).

(François De Ganck, avec NGV)

Consultez-la ici

Interface du site EU Sanctions Map

Rédaction de B2

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise