Angela prête serment et file à Paris. Le moteur franco-allemand se remet en marche ?

(B2) La chancelière allemande Angela Merkel, qui a prêté serment mercredi (14 mars) pour son quatrième mandat, après avoir été applaudie au Bundestag, va se rendre à Paris rapidement.

Réélue chancelière au terme de six mois de paralysie politique, elle sera reçue « vendredi en fin d’après-midi [16 mars] pour une séance de travail » avec le président français, a précisé l’Élysée. Angela Merkel avait indiqué lundi qu’elle se rendrait à Paris pour « préparer le Conseil européen » des 22 et 23 mars et « apporter de la clarté sur ce qu’on considère comme la prochaine étape ». Elle sera précédée à Paris dès ce mercredi (14 mars) par son nouveau ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas, qui sera reçu par son homologue Jean-Yves Le Drian.

Paris et Berlin ont promis une impulsion commune pour relancer l’Union européenne, en pleine montée des populismes. Mais l’Allemagne, qui craint avant tout de payer les dettes de ses partenaires, n’a répondu que vaguement aux idées françaises de budget et de ministre des Finances de la zone euro.

Commentaire : La tradition franco-allemande désormais bien établie qui veut que le premier voyage officiel d’un nouveau leader élu est donc respectée. Mais dans cette rapidité, Angela Merkel, marque combien elle entend faire de la coopération avec la France, notamment en matière économique, la priorité de son mandat.

(NGV avec AFP)