Syrie. Le G3 convient de la poursuite d’efforts communs

(B2) Vladimir Poutine, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont prôné la « poursuite des efforts communs » en vue de la mise en œuvre de la trêve en Syrie et sont tombés d’accord pour « renforcer l’échange d’informations » sur la situation dans ce pays, au cours d’une conversation téléphonique dimanche, a annoncé le Kremlin, selon l’AFP.

Le président russe, son homologue français et la chancelière allemande ont évoqué la situation en Syrie, notamment « dans la Ghouta orientale et le problème d’accès humanitaire à cette région et à d’autres régions syriennes », a fait savoir le Kremlin dans un communiqué. Les trois dirigeants ont exprimé leur « satisfaction face au travail constructif commun grâce auquel a été harmonisée et adoptée le 24 février la résolution 2401 du Conseil de sécurité de l’ONU » sur la trêve d’un mois en Syrie, selon la même source.

Ils ont « souligné la poursuite des efforts communs dans l’intérêt de mettre en œuvre pleinement et le plus vite possible » cette résolution, affirme le Kremlin. Poutine, Macron et Merkel se sont mis « d’accord pour renforcer l’échange d’informations via des canaux différents sur la situation en Syrie », assure-t-il. Pour sa part, Vladimir Poutine a informé ses interlocuteurs des « mesures pratiques prises par la partie russe en vue d’évacuer les civils, d’acheminer des cargaisons humanitaires et d’apporter une assistance médicale à la population syrienne affectée » par le conflit armé, selon le communiqué. Une « attention particulière a été portée au fait que la trêve ne s’applique pas aux opérations contre les groupes terroristes », ajoute le Kremlin.

(NGV avec AFP)

NB : Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté samedi à l’unanimité une résolution réclamant « sans délai » un cessez-le-feu humanitaire d’un mois en Syrie. Lire : Syrie. Une trêve humanitaire de 30 jours votée par le Conseil de sécurité de l’ONU.