EULEX Kosovo rend hommage à un des siens. L’enquête pas close

Alexandra Papadopoulou sur la route au nord du Kosovo où a été tué Audrius il y a quatre ans (crédit : EULEX Kosovo)

(B2) La mission européenne déployée au Kosovo (EULEX Kosovo) a rendu hommage ce 19 septembre à un des siens, Audrius Šenavičius, tué « sur la ligne de front » dans le nord du Kosovo, le 19 septembre 2013. L’actuelle chef de la mission, la Grecque Alexandra Papadopoulou, est ainsi venue s’incliner sur le lieu où ce douanier lituanien avait été abattu il y a quatre ans. « Audrius a fait le sacrifice ultime. Et rien ne peut remplacer la perte d’un être cher. Nous avons perdu un membre de l’équipe apprécié ». Toute la mission a observé la traditionnelle minute de silence.

Les auteurs de l’acte recherchés

Les circonstances exactes de l’acte ne sont toujours pas connues. « De nombreuses questions entourant ce meurtre restent posées » a reconnu Papadopoulou. EULEX continue de rechercher des informations susceptibles d’aider à traduire en justice les auteurs de l’assassinat d’Audrius. Même l’offre d’une récompense pour toute information n’a rien donné (lire : Wanted). « La justice mérite d’être rendue. Je demande à toute personne qui a des informations de quelque nature que ce soit ». Même « des informations mineures pourraient être des informations essentielles pour les enquêteurs » souligne-t-on à la mission.

Quelques questions

NB : plusieurs questions se posent toujours : qui a opéré cette attaque ? De simples malfrats (ce qui parait douteux vu les circonstances), des Serbes du nord du Kosovo ou… des Kosovars proches du régime en place à Pristina désireux d’en finir avec la mission ? La manière dont l’attaque a été menée – qui ressemble davantage à un guet-apens qu’à une erreur de tir (selon nos informations) – pourrait interroger. De même, pourrait se poser la question du degré de protection des policiers européens en mission (le type de véhicules employés et leur blindage étaient-ils adaptés à la situation volatile ? …)

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).