(B2) Le patrouilleur de haute mer de la marine française, le FS Commandant Ducuing  (F-795) a intégré l’opération EUNAVFOR Med / Sophia de lutte contre les trafics d’êtres humains et d’armes en Méditerranée au large de la Libye, apprend-on aujourd’hui du QG de l’opération. Il devrait être particulièrement en charge du contrôle de l’embargo sur les armes, selon nos informations.

Cet aviso de type A69, classe d’Estienne d’Orves, avait déjà participé à l’opération maritime européenne contre la piraterie (EUNAVFOR Atalanta), à au moins deux reprises : en 2009 (Lire : La frégate grecque Nikoforos arrive. EUNAVFOR = 11 bateaux, 4 avions) et en 2013 (lire : Dernières nouvelles de la piraterie (1er déc. 2013)).

Durant cette période dans l’océan indien, il avait repris son pavillon national pour participer à l’opération de reprise du voilier Tanit, détourné par des pirates somaliens en avril 2009 (lire : Les pirates célèbrent à leur manière la relève d’EUNAVFOR).

Jusqu’à peu, il était en mission anti-piraterie dans le Golfe de Guinée, dans le cadre de l’opération (nationale) Corymbe, entre août et octobre 2016, avant de revenir à son port d’attache, Toulon, début novembre.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Inscrivez-vous à notre newsletter