Transition en douceur à Bangui

Transition en douceur à Bangui

Share

(Crédit : EUTM RCA)

(B2) La passation de commandement s’est faite en douceur pour la mission européenne de formation de l’armée centrafricaine (EUTM RCA) qui entame son second mandat. Samedi (14 janvier),  le général de division français Eric Hautecloque-Raysz, commandant du premier mandat d’EUTM RCA, a transféré ses responsabilités au général de brigade belge Herman Ruys. La transition sera d’autant plus facile que les deux hommes, et leurs état-majors, appartiennent essentiellement à la même force, l’Eurocorps, situé à Strasbourg. Lire : Un général belge bientôt à la tête d’EUTM RCA

Sous l’autorité du général Hautecloque-Raysz, les instructeurs et conseillers européens ont participé à la réhabilitation du camp d’entrainement de Kassaï et formé les soldats de la 1ère compagnie du 3e Bataillon d’Infanterie Territoriale (BIT), ce qui représente 160 militaires environ. Lire : Une armée centrafricaine à reconstruire totalement (Général Hautecloque-Raysz)

La menuiserie vue de l’extérieur (Crédit : EUTM RCA)

Le premier mandat s’est en outre achevé « par l’inauguration d’une menuiserie du Bataillon de Soutien et des Services », le 7 janvier. Créée dans le cadre du programme de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR), « cette menuiserie permet d’offrir aux ex-Séléka une formation et de débouchés pour mieux se réintégrer dans la société civile ».

(Leonor Hubaut)