Un navire chimiquier attaqué au large de la Somalie

(B2) C’est une première attaque depuis près de deux ans et demi. Le QG de l’opération européenne anti-piraterie à Northwood (Londres) a confirmé l’attaque d’un chimiquier battant pavillon britannique au large de la Somalie (à hauteur de Ceeldhere) le 22 octobre dernier.

Un skiff avec six hommes armés

« Six hommes armés à bord d’un skiff ont tenté de prendre le contrôle du CPO Korea [appartenant à la compagnie Offen Tankers de Hambourg], à 330 milles nautiques à l’est des côtes somaliennes », annonce ainsi le QG d’Atalanta, au terme « d’une enquête approfondie ».

« Un certain nombre de tirs ont été échangés entre les [assaillants] et l’équipe de sécurité à bord du navire ». L’équipage du chimiquier a aussi mis en œuvre les mesures d’autoprotection en augmentant la vitesse, en modifiant le cap et en activant les tuyaux d’incendie.

A 300 miles au large des côtes somaliennes

Selon nos informations, l’attaque a eu lieu dans la matinée à 10h UTC très au nord de la zone habituelle de la piraterie, par 04.28 nord et 53.22 Est. Les tirs d’avertissement de l’équipe de sécurité à bord ont suscité des répliques en retour des assaillants qui ont fini par fuir.

Aucun blessé n’a été relevé parmi les marins et équipes de sécurité. Et le navire « a été en mesure de continuer son transit dans l’océan Indien ».

La vigilance de mise

Le commandant de l’opération navale de l’UE, le général britannique Rob Magowan a aussitôt lancé un appel de « vigilance continue en mer » rappelant « la nécessité » de respecter toutes les règles de sécurité. « Cette attaque montre que les pirates ont toujours l’intention d’attaquer des navires pour la rançon et de causer du tort aux gens de mer et leurs familles. Il est impératif que la communauté internationale reste vigilante. »

NB : Selon nos informations provenant de sources maritimes, une autre attaque au RPG a été relevée en mer rouge contre un tanker trois jours plus tard, le 25 octobre. Une attaque qui n’a pas été confirmée par le QG d’Atalanta (que B2 a contacté).

(NGV)