Nouveau heurt avec un navire de la garde-côte libyenne ? Plusieurs noyés dénonce une ONG

(B2) Selon l’ONG allemande Sea-Watch qui œuvre en mer Méditerranée, l’intervention d’un navire portant la marque de la « garde-côte libyenne » a tourné au drame le 21 octobre.

Une intervention musclée des Libyens

La vedette libyenne a surgi au moment où le personnel de l’ONG s’apprêtait à se rendre à bord du bateau pneumatique, transportant environ 150 personnes. « Nos deux bateaux ont été en outre assaillis agressivement, empêchant notre équipage de fournir des gilets de sauvetage et l’aide médicale aux personnes en détresse ». « L’intervention des garde-côtes libyens — avec des bâtons, frappant les migrants — a provoqué une situation de panique à bord du bateau en caoutchouc », a déclaré Sea-Watch. « Un des boudins du bateau s’est est effondré, faisant glisser la plupart des 150 personnes à l’eau. Au moins quatre d’entre eux se sont noyés. 4 autres personnes inconscientes reçoivent actuellement un traitement médical. 120 réfugiés ont pu être sauvés. »

Une demande d’enquête

Cette intervention de « pseudo garde-côtes libyens » a mis « en danger non seulement l’équipage des volontaires de sauvetage, mais a en outre causé la mort de nombreux migrants. À l’heure actuelle, il est très difficile de savoir pourquoi la Garde côtière libyenne s’est engagée comme elle l’a fait » dénonce l’ONG qui « appelle à une enquête immédiate et détaillée sur cette violation du droit humanitaire ».

(NGV)