Un ancien commandant de l’UCK condamné à 8 ans de prison

(B2) Le tribunal de Mitrovica, composé de juges internationaux, a condamné, ce lundi (8 août), un ancien commandant de l’UCK (le mouvement indépendantiste), Xhemshit Krasniqi, « à une peine totale de 8 ans de prison et une amende de 1.500 euros », annonce un communiqué de la mission européenne ‘Etat de droit’ au Kosovo (EULEX Kosovo).

L’accusé a été reconnu coupable de « crimes de guerre contre la population civile » et « possession non autorisée et utilisation d’armes ». Il avait procédé à des « arrestations et détentions illégales, de violation de l’intégrité physique, de torture sur plusieurs témoins et civils » dans les camps qu’avait l’UCK à Kukes et Cahan (dans le nord Albanie), ainsi qu’à Prizren en 1999. Une action effectuée en bande avec d’autres membres de l’UCK.

Durant la “guerre d’indépendance”, les rebelles albanais du Kosovo avaient établi, en effet, leur base principale à Kukes ville du nord de l’Albanie près de la frontière. Xhemshit Krasniqi avait été arrêté le 4 octobre 2015, après plusieurs années de cavale, lors d’une opération déclenchée par les forces spéciales d’EULEX Kosovo et de la police de Prizren.

La décision est soumise à un appel. En attendant l’intéressé a vu sa détention provisoire prolongée, « jusqu’à ce que le jugement devient définitif » précise le communiqué.

(NGV)

Lire aussi : 8 + 1 personnes arrêtées pour crimes de guerre au Kosovo. Non sans difficultés

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).