Le Cavour reprend le commandement de EUNAVFOR Med. Rotations espagnole et allemande

(crédit : EUNAVFOR Med)
(crédit : EUNAVFOR Med)

(B2) Le porte-aéronef italien Cavour a repris le commandement cette semaine de l’opération européenne de lutte contre les trafiquants en Méditerranée (EUNAVFOR Med / Op. Sophia) remplaçant son alter ego Garibaldi. L’état-major de force de 50 militaires de 22 Etats membres ont embarqué à bord. 

La frégate espagnole ESPS Numancia (F-83) remplace son alter ego l’ESPS Canarias (F-86), tous deux de la classe Santa Maria, après presque 4 mois d’engagement en mer tandis que la corvette allemande FGS Ludwigshafen am Rhein (F-264) et le navire auxiliaire FGS Frankfurt am Main ont relayé, respectivement, le chasseur de mines FGS Weilheim, présent depuis 2 mois sur zone, et le navire de soutien FGS Berlin, engagé dans l’opéraiton depuis plus de 100 jours.

Durant ces deux mois d’engagement, les deux hélicoptères de bord EH 101 du Garibaldi ont effectué 27 missions de surveillance et de patrouille, volant plus de 58 heures pour « recueillir des éléments d’information sur les activités suspectes en mer » souligne-t-on au QG de l’opération européenne.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).