La marine allemande au secours des réfugiés en Méditerranée. La Royal Navy aussi !

Le navire de soutien "Berlin" en opération de sauvetage en Méditerranée (crédit : marine allemande)
Le navire de soutien « Berlin » en opération de sauvetage en Méditerranée (crédit : marine allemande)

(B2) Les deux navires de la marine allemande, présents en Méditerranée, sont intervenus au secours de 419 réfugiés et migrants vendredi (8 mai), au large des côtes libyennes. C’est la première intervention notable de la marine allemande dans l’opération de renfort aux opérations de sauvetage de Frontex, mise en place après le sommet du 23 avril (lire aussi : Renforts en Méditerranée. Britain: 0 France: 1 Germany: 2 Qui dit mieux ?)

Trois navires en perdition

Les navires allemands avaient été « alertés par le centre de secours de la marine italienne à Rome, vendredi matin, après la découverte de la présence de 224 personnes sur un bateau en bois, de toute évidence pas en état de naviguer à  28 miles nautiques (env. 50 km) des côtes libyennes » raconte mon confrère Thomas Wiegold de Augengeradenaus (*). « Le Hessen s’est dirigé vers la position et a commencé, peu avant midi, à récupérer les personnes. Le navire de soutien Berlin a été envoyé quelques heures plus tard sur une autre position, plus à l’est, à environ 40 miles nautiques (environ 75 km) au nord de la capitale libyenne, Tripoli, où se trouvaient deux bateaux avec 195 personnes au total à bord. »

Ramenées en Italie

Les personnes secourues ont été ramenées à terre, en Italie, au port de Reggio Calabria. L’usage du droit en mer prévoient en effet que les personnes secourues sont ramenées dans un port ou un asile sûr. La règle négociée entre les forces européennes prêtant concours aux Italiens est que même s’ils sont récupérés par des navires battant un autre pavillon qu’italien, les réfugiés ou migrants sont débarqués en Italie, ceux-ci assurant l’enregistrement des migrants et le traitement des demandes d’asiles des réfugiés.

110 personnes sauvées par la marine britannique

(maj) A noter que le HMS Bulwark de la Royal Navy a porté secours, jeudi (7 mai), à un bateau sur lequel étaient présents 110 personnes. « Les individus ont été sauvés en utilisant les bateaux de débarquement du Bulwark avant d’être transférés sur un navire des gardes-côtes italiens et débarqués à terre » a indiqué un porte-parole du MOD britannique.

(NGV)

(*) Augengeradenaus est un site spécialisé sur la défense, avec lequel B2 a des accords de reprise d’information.