L’accord de cessez-le-feu est violé à Debaltseve (Mogherini)

L’accord de cessez-le-feu est violé à Debaltseve (Mogherini)

Share
© NGV / B2

© NGV / B2

(BRUXELLES2 à Riga) La Haute représentante Federica Mogherini n’a pas tergiversé à son arrivée à la réunion informelle des ministres de la Défense, à Riga (*). « Les actions menées par les séparatistes soutenus par la Russie dans Debaltseve sont une violation flagrante du cessez le feu ».

Les séparatistes et la Russie dans la ligne de mire

Les séparatistes doivent « cesser toutes les activités militaires. La Russie et les séparatistes doivent mettre en œuvre immédiatement les engagements convenus dans Minsk (…) à commencer par le respect du cessez le feu et le retrait de toutes les armes lourdes. » L’Union européenne souhaite également que la Mission spéciale de l’OSCE de surveillance puisse « assumer ses fonctions de surveillance et de vérification dans et autour de Debaltseve ». La Haute représentante a aussi indiqué que « au cas où les combats et d’autres développements négatifs violant l’accord de Minsk se poursuivraient », l’UE était « prête à prendre toute action appropriée ». Sans préciser le type d’action. Mais chacun pense aux sanctions économiques qui avaient été mis au congélateur dans les dernières semaines.

Moscou doit user de son influence

« Le cessez-le-feu n’est pas respecté » a aussi précisé le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, présent à la réunion de Riga, pointant également du doigt « les séparatistes (qui) cherchent avec des armes sophistiquées à s’attaquer aux forces ukrainiennes à Debaltseve » ainsi que Moscou qui soutient les séparatistes en leur fournissant des armes. Il a ainsi demandé « à la Russie de retirer toutes ses forces, d’arrêter tout soutien aux séparatistes et d’user de son influence auprès des séparatistes (pour) faire respecter les accords de Minsk ».

(NGV)