Les Italiens et Polonais prennent la relève des Portugais et Canadiens au-dessus des pays baltes

(crédit : MOD Lituanien)
(crédit : MOD Lituanien)

(B2) Les Eurofighter italiens, ont pris le relais depuis le début de l’année des F-16 portugais sur la base de Šiauliai en Lituanie. Assistés de 4 MIG-29 polonais qui sont arrivés à Siauliai, le 5 janvier, d’Eurofighter espagnols, basés à Ämari (Estonie), et des F-16 belges basés à Malbork, Pologne, ils assureront ainsi jusqu’à fin avril la surveillance aérienne des pays baltes.

Cette mission assurée dans le cadre de l’OTAN, à tour de rôle par les pays membres de l’organisation Atlantique, est particulièrement cruciale aujourd’hui à l’heure où le ciel balte, est survolée régulièrement par des avions militaires russes qui “s’égarent” ou “dévient” de la route. Au-delà de l’aspect technique de la police du ciel, cette mission a ainsi un objectif plus politique : réassurer les pays baltes de la solidarité européenne et envoyer un signal à Moscou que ceux-ci ne sont pas seuls.

 « Je suis extrêmement reconnaissant aux gouvernements de ces pays. Car ils comprennent la nécessité de la solidarité aujourd’hui, quand c’est le plus nécessaire » a d’ailleurs souligné Juozas Olekas lors de la cérémonie de passation du commandement qui s’est déroulée à la fin de l’année sur la base de Šiauliai. « C’est très important de pouvoir faire confiance à nos partenaires dans les jours comme ça, où la situation géopolitique dans la région est tendue, où les mesures de dissuasion sont essentielles ».

Si les Polonais – la sixième fois qu’ils participent à la mission – et Belges sont des habitués du ciel balte, c’est la première fois que les Italiens assurent cette mission. Le contingent polonais qui provient de la base 23 MinskMazowiecki” comprend environ 100 personnes (pilotes, techniciens, personnel médical, groupe de soutien et communications).

Les quatre avions portugais F-16, renforcés de quatre avions de chasse CF-188 canadiens, d’Eurofighter allemands basés à Ämari (Estonie) et d’avions F-16 néerlandais, basés à Malbork (Pologne) ont mené environ 70 interceptions sur la mer Baltique durant les 4 derniers mois, selon les sources du ministère lituanien de la Défense.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).