A Bangui, le pont de l’Unité est ouvert

A Bangui, le pont de l’Unité est ouvert

Share
(crédit : EUFOR RCA)

(crédit : EUFOR RCA)

(BRUXELLES2) Le génie italien a terminé d’installer le pont en acier, donné par la république Tchèque, dans la capitale Bangui. Le « pont de l’Unité » (1) a été inauguré jeudi (29 janvier).

Concrètement, ce pont permettra d’assurer une meilleure communication entre trois arrondissements de la capitale centrafricaine. Auparavant une simple passerelle ne permettait la circulation que des piétons et des motocyclettes. Et, encore, de façon limitée car cette passerelle étroite. Le nouveau pont, moderne, plus large, permettra la circulation des véhicules.

De façon plus générale, le pont permettra aux différentes communautés d’avoir plus d’échanges. « Réunir deux zones jadis en rivalité, Restaurer la liberté de mouvement et les activités économiques » est pour la mission de stabilisation de l’Union européenne (EUFOR RCA) déployée dans la capitale un des principaux axes d’action. L’objectif des différents groupes fauteurs de troubles est, en effet, de limiter au maximum la circulation, entre les différents quartiers, afin de susciter la peur des habitants, l’hostilité contre « l’autre », comme aussi de réduire l’intervention de la police.

(NGV)

(1) Ce nom, plus simple et moins connoté religieusement, a été préféré au nom choisi à l’origine par les écoliers tchèques (Agnès de Bohême), Lire : Le nouveau pont de Bangui bientôt en place. Une coopération très européenne