Mimica annonce une aide supplémentaire contre Ebola

Le Dr Sekou Dixin Ciss, directeur du centre de santé communal de Ratoma et Neven Mimica (crédit : CE)
Le Dr Sekou Dixin Ciss, directeur du centre de santé communal de Ratoma et Neven Mimica (crédit : CE)

(B2) En visite en Guinée ces derniers jours (5 au 7 décembre), Neven Mimica, le commissaire européen au Développement, a annoncé la mobilisation de 61 millions d’euros supplémentaires pour faire face à la crise provoquée par le virus Ebola dans les pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés.

Cette aide vise 3 secteurs : l’économie, la santé et la sécurité

  1. un appui budgétaire à la Guinée (11 millions d’euros) et au Liberia (14 millions d’euros) pour les aider à atténuer l’impact économique de l’épidémie;
  2. la réorientation d’un projet de santé lancé fin 2013 en Guinée (20 millions d’euros) pour faire face à la crise de l’Ebola. Les activités prévues visent notamment à améliorer l’accès à des services de santé en Guinée forestière, l’une des régions les plus touchées par Ebola, la formation du personnel sanitaire et la remise en état des installations et du matériel.
  3. une aide à la préparation à Ebola (11 millions d’euros) au Mali, au Burkina Faso, en Guinée-Bissau, au Togo, en Côte d’Ivoire et en Mauritanie.
  4. des mesures visant à prévenir la violence, ainsi qu’à atténuer et à apaiser les tensions que l’épidémie pourrait provoquer dans les régions frontalières des pays touchés (4,5 millions d’euros).

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).