Le casque bleu nigérian soigné aux Pays-Bas déclaré guéri

(crédit / Hopital d'Utrecht)
Un lit des lits d’isolement de l’hôpital pour les urgences majeures d’Utrecht (crédit / Hopital d’Utrecht)

(B2) Le militaire nigérian atteint du virus Ebola, soigné à l’hôpital spécialisé d’Utrecht, a été déclaré guéri vendredi (19 décembre). Les tests de laboratoire spécifiques, réalisés à l’hôpital Erasmus et l’Institut Bernhard Noch de Hambourg, ont confirmé qu’il n’était plus contagieux.

Casque bleu

Membre de la force de paix des Nations Unies au Libéria, l’homme avait été rapatrié en urgence aux Pays-Bas, depuis le 6 décembre, à la demande de l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé, selon le dispositif mis en place au niveau européen pour accueillir les malades d’Ebola, membres des ONG ou des forces internationales présents dans les pays contaminés. C’est le premier patient atteint d’Ebola à être accueilli aux Pays-Bas pour des raisons humanitaires.

En attendant son rapatriement, il a été transféré à l’hôpital militaire central d’Utrecht. La santé du personnel concerné sera testé durant les 3 prochaines semaines, conformément au protocole en vigueur, précise-t-on au ministère néerlandais de la Santé.

Le « Calamiteitenhospitaal » d’Utrecht – centre hospitalier pour les accidents majeurs – est une plate-forme spécialisé, créée entre l’hôpital militaire central et l’hôpital médical universitaire d’Utrecht, pour les situations d’urgence exceptionnelle, en cas de catastrophes majeures. Il permet notamment d’accueillir des malades hautement contagieux.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).