Un militaire de Barkhane tué dans un accident d’hélicoptère

(B2) Un hélicoptère EC725 des forces françaises s’est écrasé dans le nord du Burkina Faso samedi (29 novembre), vers 21h (heure française), « alors qu’il effectuait un vol nocturne d’entraînement » – indique un communiqué de l’Etat-Major des armées. Un militaire — un adjudant du 4ème RH (régiment des hélicoptères) des forces spéciales, appartenant au service des essences des armées — a été tué. Deux autres membres de l’équipage ont été blessés. Ils ont été transportés vers N’Djamena et pris en charge par la structure chirurgicale militaire française sur la base aérienne « Sergent-chef Adji Kosseï ». Leur « pronostic vital n’est pas engagé », précise le communiqué. C’est le 2e militaire à décéder à mourir depuis le lancement de l’opération Barkhane – destinée à lutter contre le terrorisme dans la zone du Sahel – le 1er août dernier