Le Karel Doorman envoyé contre Ebola

Le Karel Doorman à quai à son port d'attache Den Helder (crédit : Marine néerlandaise)
Le Karel Doorman à quai à son port d’attache Den Helder (crédit : Marine néerlandaise)

(BRUXELLES2) Les Pays-Bas vont envoyer un de leurs navires le plus récent, le Karel Doorman (A-833) vers l’Afrique de l’Ouest. Il quittera les Pays-Bas le 6 novembre, a indiqué la ministre de la Défense Jeanine Hennis-Plasschaert et son homologue du Développement Lilianne Ploumen dans une lettre à la Chambre basse, vendredi (24 octobre).

Au total, le Karel Doorman transporte plus de 100 véhicules et 50 containers de matériel de secours (vêtements de protection, cliniques mobiles, ambulances…), originaire des États membres de l’UE et des organisations internationales à destination des trois pays les plus touchés par la crise d’Ebola (Libéria, Sierra Leone et Guinée).

Navire de soutien logistique de 200 mètres de long, Karel Doorman est « parfaitement adapté à ce type de transports » indique-t-on au ministère néerlandais de la Défense, comprenant de larges soutes, pouvant accueillir 5000 tonnes de matériel divers, comprenant un hôpital de bord (avec 2 salles d’opération) et la possibilité d’accueillir sur son pont plusieurs types d’hélicoptères (Chinook, Cougar, NH90). C’est aussi le plus récent sorti des chantiers navals néerlandais (DSNS)… et roumain. Baptisé en mars 2014 et ayant commencé sa phase d’essai en juin 2014, c’est en fait sa première sortie opérationnelle.

Le voyage vers l’Afrique de l’Ouest devrait prendre environ 2 semaines. Le coût de l’opération sera pris en charge par l’Union européenne et le budget du ministère néerlandais de la Coopération au Développement. Le salaire des marins et l’entretien à bord du navire sera assuré par la Défense.

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).