Les Britanniques envoient leurs drones Reaper contre l’état islamique en Irak… ou en Syrie ?

(crédit : Min. Défense UK)

(crédit : Min. Défense UK)

(BRUXELLES2) L’armée britannique va déployer « au Moyen-Orient » des drones « Male » (Moyenne altitude, longue endurance) de type Reaper pour lutter contre l’état islamique (ISIL / EIIL), a annoncé le ministère britannique de la Défense. Objectif : fournir des moyens supplémentaires de renseignements, de surveillance et de soutien à la reconnaissance, a priori sans action de combat.

Armé si nécessaire

Mais si des opérations de frappe sont nécessaires, le Reaper a « la capacité de compléter l’action des Tornado de la RAF » ajoute-t-on au ministère. En effet, outre la surveillance, un Reaper peut être armé et emmener deux bombes guidées laser de type GBU12 de 250 kg (500 livres) ou 4 missiles AGM-114 Hellfire. « C’est un atout précieux pour le gouvernement irakien et les alliés de la coalition pour aider à contrer la menace de ISIL et soutenir nos intérêts vitaux dans la région » souligne le ministre de la Défense Michael Fallon. 

Au Moyen-Orient

Commentaire : On peut remarquer que le terme « Moyen-orient » est employé de préférence à celui de l’Irak. Ce qui pourrait signifier que la zone d’action de ces Reaper pourrait englober la Syrie ou d’autres pays… Les Reaper seront d’ailleurs placés sur une base tenue secrète.

Première utilisation hors Afghanistan

C’est la première utilisation opérationnelle des Reaper britanniques hors Afghanistan. Les Britanniques possèdent 10 engins MQ9 (alias Reaper) servis par le 13e Squadron de la Royal Air Force (5 en service, 5 en commande). Livrés en octobre 2007, ils ont entamé leur mission opérationnelle en mars 2008. Une unité « drones » est composée de 2 stations de contrôles et 4 appareils (+ 1 en réserve). Le Reaper est équipé de 2 caméras « jour » ou « infrarouges », peut tenir 24 heures en l’air, voler à une vitesse maximale de 460 km / h et atteindre une altitude de 15.000 mètres.

Formation terminée pour une première unité de peshmergas

Par ailleurs, le premier programme de formation britannique des forces kurdes dans le nord de l’Irak est terminé. 40 peshmergas viennent de terminer leur stage d’une semaine, destiné à les initier à l’utilisation des mitrailleuses lourdes données par le Royaume-Uni en septembre. Formation dispensée par des militaires du 2e Bataillon du Yorkshire Regiment.

(NGV)

Comments are closed.