L’Union européenne unie derrière la France

DrapeauEuropFranc110a(BRUXELLES2) Les autorités européennes ont très vite condamné l’assassinat du Français Hervé Gourdel. De façon non anodine, la nouvelle est arrivée d’ailleurs en plein débat au Parlement européen sur le risque que représentait pour l’Union européenne la montée en puissance de l’état islamique en Irak et au Levant. Un « assassinat barbare », « un affront aux valeurs et aux droits universellement reconnus » a indiqué porte-parole de Catherine Asthon, la Haute représentante de l’UE. «

Ce crime atroce est une nouvelle preuve de la détermination des groupes affiliés à l’EIIL à poursuivre et à étendre leur stratégie de terreur. L’Union européenne demeure plus que jamais unie dans son engagement à soutenir les efforts internationaux contre ces groupes terroristes qui mettent en danger la stabilité régionale et internationale. Aucun effort ne doit être épargné pour que soient traduits en justice tous les auteurs de ces crimes ».

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).