Des pirates toujours en action dans l’est de l’Océan indien ?

(B2) Un navire marchand a fait l’objet d’une « approche » par des présumés pirates, jeudi (25 septembre), à l’est de l’Océan indien, apprend-on de source maritime. Le navire se trouvait alors tout proche du détroit d’Ormuz, entre les Emirats arabes unis et la côte du Pakistan. Un skiff avec 3 personnes à bord, des armes et du matériel d’harponnage bien visibles, s’est approché alors très près du navire, à juste 10 mètres. Le navire a pu esquiver ses poursuivants.

Une autre approche suspecte en mer rouge

Une autre approche « suspecte » a été signalée le lendemain à l’autre bout de la zone, dans la mer rouge, 9 skiffs suspects se sont approchés à une vitesse rapide (20 noeuds) d’un vraquier venant de différentes directions. Le capitaine a sonné l‘alarme, fait donner de la vitesse, déclenchant les alarmes de bord, activant les tuyaux d’incendie. 12 fusées éclairantes ont même été tirées. Sans succès apparent. Les skiffs ont poursuivi leur approche et se sont approchés à 20 – 30 mètres du navire. L‘équipe de sécurité de bord a alors fait des tirs de sommation ; les skiffs ont alors arrêtés leur approche. Mais aucune arme ou échelle n’ont été aperçus à bord « à cause de l’obscurité » indique le centre de surveillance de la piraterie (IMB) de la chambre de commerce internationale, qui a d’ailleurs décidé de ne pas comptabiliser cet incident dans ses statistiques.