Des experts médico-légaux néerlandais en Ukraine. Les Pays-Bas prennent le lead

(crédit : Ministère néerlandais de la Défense - archives)
(crédit : Ministère néerlandais de la Défense – archives)

(BRUXELLES2) Un avion C-130 Hercules a décollé de Eindhoven dimanche (20 juillet) soir vers 22h, a indiqué la Défense néerlandaise. A bord de l’avion, des experts médico-légaux de la police nationale néerlandaise et des experts du bureau de sécurité néerlandais (chargé des enquêtes sur les accidents d’avion) ainsi que le matériel nécessaire pour l’identification ADN et le rapatriement des corps.

Objectif : identifier les corps et les rapatrier

Direction : Kharkiv, dans l’Est de l’Ukraine, où les Pays-Bas vont installer un « centre de coordination » sur l’aéroport sous la direction du diplomate néerlandais Gert Wibbeling. Certains d’entre eux sont immédiatement partis vers le lieu du crash dans la journée de lundi. Ils sont arrivés à Donetsk, ce matin, selon Reuters, et devraient ensuite se diriger vers Torez, où se trouve le train avec les corps.

Coordination internationale

Les Pays-Bas, qui ont perdu 193 compatriotes, assureront la coordination internationale pour la reconnaissance et l’identification des corps et procéder à leur rapatriement des victimes du crash de l’avion MH17 à l’est de l’Ukraine, comme l’a annoncé le Premier ministre Mark Rutte. Ils « resteront en Ukraine tant qu’ils seront nécessaires ».

Lire aussi : Crash du MH17. Les coupables, les responsables. Comme un problème européen aussi !