Le journal officiel européen en version « amateur »

ErreurJOAccès(BRUXELLES2) La mise en place du nouveau site du Journal officiel de l’UE – plus beau, plus performant (?) – s’accompagne de nombreux bugs, « a peu près », et difficultés de consultation. Des pratiques qui sont d’autant plus graves que depuis l’année dernière, seule la version électronique du JO fait foi. Les erreurs internet sont ainsi aujourd’hui autant d’erreurs juridiques.

Une mise à jour erratique

Alors que le journal officiel était régulièrement mis à disposition dès les premières heures du jour, ce n’est plus le cas aujourd’hui. La mise à disposition des JO du jour s’étale entre 2-3 heures du matin jusqu’à parfois tard dans l’après-midi. Ce qui n’est pas très sérieux. De plus, durant de nombreuses heures — qui peuvent durer plusieurs jours —, il est impossible d’accéder directement à la décision (témoin le numéro L 161 du 29 mai qui n’est toujours pas disponible le 3 juin au matin !). Il faut télécharger tout le journal concerné pour ensuite aller à la page concernée et trouver la décision. Impossible de la télécharger uniquement la décision ou le règlement concerné. On se croirait retourner à la version papier du début – avant internet – quand on feuilletait tout le journal officiel puis on découpait ou photocopiait le texte qui nous intéressait. Pas très sérieux ! Problème supplémentaire. Comme il est impossible d’accéder à la version HTML, la recherche directe du texte par l’intermédiaire des moteurs de recherche est globalement inopérante ! En fait, dans l’ère informatique actuelle, c’est comme si le texte n’était jamais paru.

Ecran JO ErreurPublication29Mai

La modification de la liste noire anti-terroriste : inapplicable !

Enfin, certaines décisions sont carrément inaccessibles. Témoin, la publication au JO du 29 mai (L 160) d’une modification du Règlement d’exécution (UE) no 583/2014 de la Commission du 28 mai 2014 aboutit encore ce matin à une impasse. « Le document n’existe pas », est-il indiqué de façon laconique dans la version française consultée. Force donc est de reconnaitre aujourd’hui que cette décision est aujourd’hui inapplicable. Ce qui n’est pas tout à fait sans conséquence. Car ils s’agit d’une modification de la liste anti-terroriste (la 214e modification à la liste Al-Qaida). Dommage !

Les recherches Google en erreur 404

Enfin comment ne pas remarquer que la migration du site du JO, qui a eu lieu il y a quelques semaines déjà, a rendu inopérantes la plupart des recherches « Google » qui aboutissent désormais à des pages « erreurs » ou pages inexistantes. Pas très malin…

(Nicolas Gros-Verheyde)