Une attaque de pirates échoue dans le détroit d’Ormuz

DétroitOrmouz@Wikip(BRUXELLES2) Un tanker s’est fait attaqué, ce dimanche (30 mars), par des pirates dans le détroit d’Ormuz, à 24° Nord et 61° Est, apprend-on de sources maritimes, à environ 8 miles de l’ile de Musandam (Oman). Le navire a été approché par deux skiffs, à moins de deux mètres. La présence d’armes aux mains des poursuivants et d’une échelle à bord d’un skiff ne laissait aucun doute sur les intentions des poursuivants. Les pirates – ils étaient six à bord – n’ont d’ailleurs pas hésité à tirer, à deux reprises, pour tenter de stopper leur proie. Les marins ont été obligés de manoeuvrer durant 25 bonnes minutes, d’actionner les pompes à incendie, et de pousser les moteurs à fond, avant que les pirates ne rebroussent chemin.

Commentaire : ce n’est pas la première qu’une attaque a lieu dans cette zone, proche du Pakistan. Mais rarement une attaque n’avait été perpétrée aussi profondément dans le détroit. Il semble bien que la menace de la piraterie se soit déplacée ces dernières semaines des côtes somaliennes vers les côtes d’Oman et du Pakistan.

Lire aussi :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).