Ursula rend visite à ses troupes engagées dans la lutte anti-piraterie

(crédit : ministère allemand de la Défense)
(crédit : ministère allemand de la Défense)

(BRUXELLES2)La ministre allemande de la Défense, Ursula Von Der Leyen, a rendu visite, mercredi (23 avril) au contingent allemand engagé dans l’opération anti-piraterie de l’Union européenne (EUNAVFOR Atalanta).

Elle s’est rendue notamment sur l’aéroport de Djibouti – où est stationné un avion de surveillance aérienne P3 Orion – comme sur le port – où est actuellement accostée la frégate Brandenbourg. L’opération est en effet désormais commandée sur zone par un amiral allemand, Jürgen zur Mühlen. Et le Brandebourg est actuellement le navire amiral de l’opération Atalanta, avec 34 officiers venant de 12 pays européens.

Conditions de vie des militaires

Une bonne partie de l’adresse de la ministre aux militaires a cependant été consacrée aux conditions de vie dans les opérations et à sa préoccupation de positionner la Bundeswehr comme un employeur attractif. « Nous avons parlé de là où le bat blesse — a-t-elle fait remarqué prenant en exemple ses quelques conversations impromptues menées de façon individuelle avec les militaires — avoir plus de prévisibilité et de fiabilité de leurs temps d’engagement en opération ».

Une visite au Liban

Cette visite à Atalanta s’inscrit dans une tournée de la ministre qui s’est rendue ensuite au Liban rendre visite au contingent naval allemand engagé dans le FINUL (UNIFIL), à l’école navale de Jounieh, doublé d’un entretien avec son homologue libanais Samir Mokbel. Gageons qu’il n’a pas été question que de conditions de vie dans la Bundeswehr, mais davantage de questions liées au renforcement de l’armée libanaise face aux tensions qui traversent le pays et, surtout, face au conflit syrien.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).