Une carte postale de Crimée pour Cathy (MAJ)

(crédit : Visit Crimea)
(crédit : Visit Crimea)

(BRUXELLES2) Selon des informations confidentielles recueillies auprès de sources sûres de la Haute représentante, la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, aurait reçu pour son anniversaire – le 20 mars, jour du sommet européen consacré à l’Ukraine – un petit mot attentionné, du président russe, sur une carte postale représentant le célèbre château de Crimée.

Rédigé en russe, Vladimir Poutine semble exprimer apparemment un rien de dépit qui laisse supposer des relations tendues avec la Britannique, chef de la diplomatie européenne. D’après la traduction (*), que nous avons pu recueillir, elle disait ceci : « Dear Cathy, it would be a pleasure to see you in my new castle in Crimea. We have all refurbished and now all is cleaned. No problem of security, of course. You know, we have some problem in the past. Nice weather and sun shine. We wait only you. Love, Vladimir ». Aucun commentaire ni confirmation n’ont pu être obtenus du porte-parole qui s’est refusé à « spéculer » sur une possible visite en Crimée de la Haute représentante.

Un bon potentiel

Comme le disait déjà, lors d’un passage à Bruxelles en 2011, Vasyl Dzharty, l’ancien Premier ministre de Crimée (**) à Stefan Füle, le commissaire européen chargé du voisinage: « The Autonomy possesses low risk and high investment potential. The Council of Ministers guarantees calm and comfortable operation for investors in Crimea ».

(Nicolas Gros-Verheyde)

(*) Faite par un non anglophone, cela arrive… (**) NDLR : aujourd’hui décédé

(MAJ) ainsi que chacun aura pu le constater, cet article totalement fantaisiste (du moins on l’espère) est lié à la date du 1er avril. En revanche la dernière citation de Vasyl Dzharty est rigoureusement exacte. C’était au moment où la Commission européenne avait déclenché un programme de 12 millions d’euros pour investir dans le tourisme en Crimée. Un dernier appel d’offres – pour l’équipement de camping – a été arrêté in extremis .

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).