Les bérets noirs ukrainiens sous attaque

BeretsNoirs@Ukr140324(BRUXELLES2) Les troupes russes ont donné l’assaut au petit matin (4h20 heure locale) du 1er détachement du bataillon de fusiliers marins de Feodosia basé en Crimée, a annoncé le ministère ukrainien de la Défense. Les forces d’assaut russes ont débarqué avec deux hélicoptères Mi-8, tandis que deux autres hélicoptères Mi-24 (hélicoptères d’attaque) apportaient « un soutien aérien ».

Plusieurs blessés et plusieurs dizaines de « prisonniers »

A 6h, « des soldats ont pénétré dans la base, leur arme à la main, accompagnés de véhicules de transport blindés, type BTR, et larguant des grenades assourdissantes ». « Plusieurs militaires ukrainiens ont été blessés lors de cette attaque » précise le communiqué. Tandis que « 60 à 80 bérets noirs ukrainiens ont été capturés et placés en détention dans la base navale de Feodosia ».

Des éléments … du battlegroup européen

Rappelons que certaines unités des « bérets noirs » forment les éléments d’appoint du battlegroup européen (Helbroc). On savait déjà que celui-ci était purement assez théorique, n’ayant pas les moyens (financiers) de se déployer loin du territoire européen. Ce battlegroup est désormais en partie non opérationnel, certains éléments étant manquants. La réflexion sur la « modularité » de ces groupements devient donc aujourd’hui réalité, sous la pression des évènements

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).