Condamnation pour les pertubateurs de la manifestation Kosovo 2.0

(BRUXELLES2) L’affaire « Kosovo 2.0 » est sans doute emblématique que tout n’est pas rose au Kosovo. Trois personnes ont été condamnées par le tribunal de première instance de Pristina à une peine d’un an d’emprisonnement : Albert Kastrati (le seul à plaider l’innocence), Gani Latifi, et Driton Dili. Les faits remontent au 14 décembre 2012, quand les trois individus (et quelques acolytes restés inconnus) se rendent à une fête organisée par  l’ONG Kosovo 2.0 pour l’édition  » sex » de son magazine consacré aux droits des gays, trans et lesbiennes (LGBT). Entrés dans la « Salle Rouge » du Centre jeunesse et des sports de Pristina, les fauteurs de trouble n’ont qu’un objectif : empêcher la tenue de cette manifestation, ils détruisent une partie du mobilier et agressent même un membre de l’ONG Kosovo 2.0 !

Les trois accusés ont été condamnés chacun à une peine d’emprisonnement de six mois sur l’accusation d’ avoir enfreint l’égalité de statut des résidents du Kosovo, quatre mois d’emprisonnement pour empêcher ou d’entraver d’une réunion publique, et quatre mois d’emprisonnement pour les dommages dus à un bien. Le délit d’incitation à la haine raciale , religieuse ou ethnique discorde ou l’intolérance a été retiré au cours du procès, car il était couvert par la loi d’amnistie.

Loreline Merelle

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise