Sangaris prolongé

(B2) L’Assemblée nationale (France) a autorisé, mardi (25 février), la prolongation de l’intervention des forces françaises en Centrafrique (opération Sangaris). 428 députés ont voté pour, 14 députés ont voté contre et 21 députés se sont abstenus. Cette autorisation vient en application de l’article 35, alinéa 3, de la Constitution, avec déclaration du Gouvernement suivie d’un débat, et vote lorsque une intervention militaire « excède 4 mois ». Elle n’implique pas de limitation de la force Sangaris dans le temps.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).