L’effectif polonais dans EUFOR RCA plus limité qu’espéré

(BRUXELLES2) La Pologne ne devrait pas fournir à la nouvelle opération militaire européenne qui va se déployer en République centrafricaine (EUFOR RCA) les effectifs espérés. Mais ce sera plus que ce qu’on avait craint un moment donné. Comme l’a confié le chef d’Etat-Major de l’armée polonais, Mieczysław Gocuł, à la Radio polonaise privée RMF, l’effectif sera inférieur « à une compagnie mais supérieur à 10 ».

Selon nos informations, de fait, la Pologne pourrait fournir simplement un effectif d’environ 50-60 personnels (58 sans doute), essentiellement composés de policiers militaires, dans le cadre de la force de gendarmerie européenne. Un effectif qui viendra ainsi compléter les gendarmes français pour fournir l’équivalent d’une compagnie de gendarmes. L’effectif polonais est ainsi à peu près équivalent à celui fourni… par l’Estonie. Mais il faut ajouter également l’effort consenti à titre bilatéral pour l’opération Sangaris (C-130 Hercules).

NB : ces gendarmes sont plus proches de forces spéciales assure un officier supérieur qui les a commandés dans le passé. Ce sont des « militaires très efficaces ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).