Palestine, la trahison européenne (V. De Keyser)

9782213678078(BRUXELLES2) Le livre, cosigné par l’eurodéputée belge Véronique de Keyser et S. Hessel (celui-ci ayant relu différentes versions, rédigé l’introduction et impulsé la publication), et publié par Fayard, se veut à la fois un témoignage et une analyse de la politique européenne, menée au Moyen-Orient entre 2005 et 2012. Une réflexion sur le comment, le pourquoi, les mécanismes, qui ont mené à la situation actuelle. Au travers d’une description chronologique, les auteurs présentent et expliquent les faits les plus significatifs du processus de paix depuis 2005 (élections 2006, sanctions internationales, opération “Plomb durci”, printemps arabe). Ils y incorporent leur analyse et leur critique.

Comme Stéphane Hessel (disparu il y a presqu’un), Veronique De Keyser partage ce sentiment de responsbailité envers la Palestine, mais avec une perspective différente. Autant Hessel centrait ses interrogations sur le droit international, remettant en question les responsabilités dans le conflit israelo-palestinien, autant l’eurodéputée belge, spécialiste du Moyen-Orient chez les Socialistes européens, présente une analyse plus politique. Ayant pris part à différentes missions d’observation des élections palestiniennes et rencontré nombre d’acteurs au Moyen-Orient — de Jimmy Carter à Mahmoud Abbas, de Michel Rocard à Dov Viceglass et Javier Solana, Véronique de Keyser – que B2 a rencontrée (*) – souligne combien « le fil conducteur du livre a été Mahmoud Abbas, personnage peu charismatique, qui a été limité par la communauté internationale mais qui s’est aussi laissé limiter. » Le titre original du livre était d’ailleurs “Abbas, la trahison européenne” ».

Pour eux, l’Union européenne n’a pas été à la hauteur de son statut de défenseur de la démocratie et des attentes du peuple palestinien. Sa politique est décrite comme une “trahison”, une “lâcheté”… Les occasions manquées étant trop nombreuses et successives. « L’Europe aurait pu, en tant que soft power, peser sur Israël, pour lever le siège de Gaza, pour geler l’expansion des colonies si elle l’avait voulu. » Au contraire. Sans rehausser le statut de ce pays – gelé formellement depuis l’Opération “Plomb durci” – l’Europe a continué à multiplier ses contrats avec Israël. Malgré tout, De Keyser « refuse de croire qu’il n’y a pas d’espoir ». Les négociations actuelles sont une « ultime chance pour un accord de paix dans les conditions et formats habituels » souligne-t-elle

(*) Interview à paraitre sur B2 Le Club

Palestine, la trahison européenne, Stéphane Hessel et Véronique De Keyser, Editions Fayard, novembre 2013, 280 p., 18 euros

Leonor Hubaut

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise Leonor Hubaut est journaliste. Diplômée en relations internationales de l'Université Libre de Bruxelles (mention mondialisation). Elle couvre pour B2 le travail du Parlement européen, les missions de la PSDC et les questions africaines. Spécialiste du Sahel.