L’Espagne n’enverra pas d’effectif pour EUFOR RCA Bangui

(BRUXELLES2) L’Espagne n’enverra pas de troupes pour l’opération militaire EUFOR de l’Union européenne en cours de formation. C’est ce qu’a confirmé le chef d’Etat major de la Défense, l’amiral Fernando Garcia Sanchez, lors d’une conférence de presse tenue à Madrid. L’Espagne participe déjà de façon bilatérale à l’opération Sangaris, menée par l’armée française, en République centrafricaine, avec un avion C-130 Hercules et un détachement « air » d’environ 60 militaires basé à Libreville (Gabon). Information qui confirme ainsi notre premier décompte effectué il y a une dizaine de jours.

Dans une interview à nos collègues d’Europa Press, le lieutenant-colonel Fernando Sánchez-Arjona, chef d’équipe de la mission de reconnaissance du Commandement des Opérations pour le déploiement du détachement Air, a confirmé que le détachement serait en place « à la seconde moitié de mars » sur la base de Libreville d’où le C-130 effectuera des rotations vers Bangui (République centrafricaine). « Une douzaine de vols par mois pourraient être menés – a-t-il précisé – « en tenant compte des distances entre Libreville et du fonctionnement de l’aéroport »

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).