2 morts à EUPOL Afghanistan dans un attentat d’un restaurant à Kaboul (MAJ7)

Les forces de sécurité déployées autour de la zone du restaurant, après l'attaque (crédit : BBC)
Les forces de sécurité déployées autour de la zone du restaurant, après l’attaque (crédit : BBC)

(BRUXELLES2) Une Danoise, membre de la mission EUPOL Afghanistan, ainsi qu’un Britannique, agent de sécurité privée pour la mission, sont décédés hier soir dans l’attentat qui a frappé un restaurant « La Taverne du Liban » à Kaboul. L’information a été confirmée, ce matin, par les autorités européennes. Aucun autre membre de la mission n’a été blessé, selon les informations parvenues à B2.

La Danoise venait tout juste d’arriver dans la mission de l’Union européenne (UE) de formation de la police afghane, quelques jours auparavant, et avait intégré l’unité « analyse et reporting ». Détachée par le ministre danois des Affaires étrangères à EUPOL Afghanistan, elle avait travaillé auparavant comme « reporting officer » à l’UNAMA (la mission de l’ONU en Afghanistan). Mette Teilmann était âgée de 34 ans et travaillait au lycée de Nørre (selon le quotidien Ekstrabladet). « Bien que cela faisait juste quelques jours qu’elle était parmi nous, nous perdons une collègue pleine d’enthousiasme et de qualités, et une amie de l’Afghanistan » a témoigné à B2 un de ses collègues. « Elle aimait l’Afghanistan et tout ce qu’elle faisait en témoignait. Elle n’avait pas hésité d’ailleurs à y retourner pour intégrer la mission ».

Le Britannique, était chef d’équipe dans la société de sécurité privée Hart Security qui assure la protection des agents d’EUPOL. Ce n’était pas son premier séjour en Afghanistan, puisqu’il avait été selon nos informations employé par la société Compass. Simon Chase était originaire de Liverpool et vivait en Irlande du Nord dans le comté de Londonderry, précise la BBC.

Signalons aussi le décès dans cette attaque de Del Singh, un candidat du Labour aux prochaines élections européennes (candidat en 4e position sur la liste pour le Sud Est de l’Angleterre) et ancien de missions européennes au Kosovo et du Soudan

Attentat kamikaze suivie d’une attaque armée

Un kamikaze s’est d’abord fait explosé, vendredi (17 janvier), devant le restaurant. L’explosion a été très puissante dans ce restaurant très fréquenté par les expatriés et situé à Wazir Akbar Khan, le quartier des ambassades de la capitale afghane. Elle a été suivie d’une attaque en règle des talibans, selon le porte-parole de la police s’exprimant sur la BBC. Des échanges de tirs ont eu lieu avec les gardes et forces de sécurité. Deux attaquants, armés, ont pu pénétré dans l’établissement faisant feu sur tout ce qui bouge. Ils ont, ensuite, été abattus par la police afghane.

Bilan lourd pour les expatriés

Le bilan est lourd : au moins 21 morts – 8 Afghans et 13 étrangers – selon un bilan dressé par la police afghane. En l’état des lieux, selon le recensement effectué par B2, on compte ainsi parmi les victimes : 1 Danoise (membre d’EUPOL Afghanistan), 2 Britanniques (comme l’a confirmé le Foreign Office, le garde de sécurité d’EUPOL et un candidat du Labour aux prochaines européennes, Dhamender Singh Phangurha plus communément appelé Del Singh) ; 2 Canadiens (travaillant pour des services financiers) ; 1 Russe (membre de l’UNAMA ou MINUA, la mission des Nations-Unies pour l’Afghanistan, Vadim Nazarov, confirmé par l’Ambassade russe à Kaboul, un diplomate expérimenté déjà présent dans le pays à l’époque soviétique) ; 1 Somalo-Américain  (UNAMA) et 2 autres Américains (confirmés par le Département d’Etat, employés de l’université américaine) ; 2 Libanais – le chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI) dans le pays (confirmé par la directrice du FMI Christine Lagarde), Wabel Abdallah, et le propriétaire du restaurant, Kamal Hamade (comme l’indique la correspondante de la BBC Lyce Doucet), 1 Pakistanais (travaillant pour l’UNAMA), 1 Malaisien.

Del Singh au Kosovo dans les années 2000 (archives de Del Singh)
Del Singh au Kosovo dans les années 2000 (archives de Del Singh)

Un spécialiste du développement en zone difficile

Del Singh était un spécialiste des questions de développement. Après un stage au groupe socialiste au Parlement européen, faisant fonction de coordinateur à la commission budget, il a été conseiller « budget » dans le pilier européen de la mission au Kosovo (2002-2003 et 2007) chargé notamment de mettre au point le premier plan de développement national du pays. Il a également été au Soudan pour gérer un programme de développement de la Commission européenne (2007-2008) et a travaillé également – selon sa biographie officielle – pour l’ONU comme le DFID (le ministère britannique pour le Développement) sur des projets en Afghanistan (programme Card-F du Dfid, Sierra Leone, Libye, Népal et Palestine.

41 décès en mission européenne depuis le début des opérations

C’est la première fois – à notre connaissance – que la mission EUPOL Afghanistan compte un décès dans ses rangs. Elle avait déjà connu une attaque – sans conséquence – il y a plus d’un an. Selon le dernier bilan dressé par B2, 41 personnes sont décédées dans une mission ou opération européenne de gestion de crises ou de maintien de la paix depuis le début des opérations, dans le début des années 1990 en ex-Yougoslavie. Lire : Page in memoriam

L’Union européenne continue, dit la Haute représentante

La Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, a, très rapidement, exprimé sa « profonde tristesse » après ces deux morts, adressant ses condoléances et sympathie aux familles et amis « de nos collègues ». Elle a également condamné « dans les termes les plus forts possibles cette violence injustifiable et épouvantable. Les auteurs doivent être poursuivis en justice ». Avant de conclure : « L’Union européenne est déterminé à apporter son soutien au peuple afghan ».

Le communiqué de la Haute représentante : « I was deeply saddened by the death of a Danish member of the EU Police Mission in Afghanistan and a British close protection team member working for the mission, in the terrorist attack that targeted a restaurant in Kabul last night. My deepest sympathy goes to the families and friends of our colleagues, as well as to the families and loved ones of the other innocent victims of this terrible attack. I condemn in the strongest possible terms this appalling and unjustifiable violence. The perpetrators must be brought to justice. The European Union is determined to continue its support for the Afghan people. »

Plusieurs dirigeants européens telle la Première ministre danois, Helle Thorning-Schmidt, ont adressé ses condoléances aux familles.

Un outrage inqualifiable contre des femmes et des hommes qui s’engagent

A Kaboul, le chef de la mission EUPOL Afghanistan, Karl Åke Roghe, s’est dit « choqué et consterné par ce qui s’est passé. Nos pensées et nos condoléances les plus sincères vont à la famille et aux amis de ceux qui sont impliqués. » Et d’ajouter « EUPOL est en Afghanistan depuis 2007. C’est la première fois que notre Mission connait des pertes avec l’assassinat brutal de deux de nos collègues. Nous sommes attristés et indignés par cette atrocité et par le caractère inhumain, vicieux et sans motif de l’attaque, dans laquelle de nombreux autres internationaux et des Afghans ont tragiquement perdu la vie ». « Les femmes et les hommes de la mission EUPOL Afghanistan ont choisi de quitter leur famille et leur pays pour servir l’Union européenne et l’Afghanistan afin de tenter de faire de ce pays un pays meilleur. Le courage, l’engagement et l’idéalisme qu’ils apportent à leur tâche sont inégalés. Et s’attaquer à ces personnes courageuses et impressionnantes est un affront inqualifiable. »

Le message de Karl Åke Roghe : “I am shocked and appalled by what has happened and our thoughts and deepest sympathies are very much with the family and friends of those involved. EUPOL has been in Afghanistan since 2007. This is the first time the Mission has experienced a fatality with the brutal killing of two of our colleagues. We are saddened and outraged by this atrocity and by the inhuman, vicious and wanton nature of the attack, in which many other internationals and Afghans have also tragically lost their lives. The women and men of EUPOL Afghanistan have chosen to leave their families and countries to serve the EU and Afghanistan in order to try to help make this country a better place. The courage, commitment, and idealism they bring to their task are unsurpassed, and to attack such brave and impressive individuals is an unspeakable outrage.

(Mis à jour – samedi 10h40, 11h, 13h, 14h, 15h, 16h, 17h – avec des précisions sur l’attaque et les nationalités des victimes, le message de Karl Åke Roghe, des éléments de bio des victimes « européennes » – britanniques et danoise)