Avec Angela, c’est du sérieux !

(crédit : Elysée)
(crédit : Elysée)

(BRUXELLES2) François Hollande l’a indiqué lors de sa conférence de presse, il souhaite renouer avec l’Allemagne en 2014 des initiatives pour « la relance de l’Europe » particulièrement en matière de défense. « Cela pourra surprendre » énonce-t-il.

Un couple franco-allemand pour la défense

« Mais je souhaite qu’il y ait un couple franco-allemand qui puisse agir pour l’Europe de la défense ». Et ce devrait être au-delà « de la Brigade franco-allemande » que le président mentionne, voulant ainsi faire taire les rumeurs d’une suppression de la fameuse BFA plus symbolique qu’opérationnelle. « Nous devons faire davantage qu’une brigade. Nous devons montrer une responsabilité commune pour la paix et la sécurité dans le monde. »

La relance de l’idée européenne

Et le Président de s’engager à mieux anticiper et coordonner les efforts avec Berlin. Ce devrait notamment être concrétisé lors du prochain Conseil des ministres franco-allemand, le 19 février. « Nous allons poser un principe, la Chancelière (Angela Merkel) et moi-même. Que nos deux gouvernements se coordonnent en amont sur tous les grands projets. Cette dynamique franco-allemande nous permettra, si nous en sommes capables et je crois que nous le serons, de relancer l’idée européenne, au lendemain des élections au Parlement européen. »

(Nicolas Gros-Verheyde)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).