Onze policiers du Kosovo accusés de mauvais traitements

( Crédit : ministère de l'Intérieur du Kosovo)
( Crédit : ministère de l’Intérieur du Kosovo)

(BRUXELLES2) 11 policiers du Kosovo, de l’unité des opérations spéciales (anciennement connu sous le nom “ROSU”) ont été accusés par le procureur international devant la cour de Pristina de mauvais traitements pendant l’exercice de  leurs fonctions (*), a annoncé jeudi (12 décembre) la mission européenne EULEX (Etat de droit) Kosovo.

« Les accusations portent sur des violences qui auraient été commises le 8 janvier par ces agents contre dix détenus serbes du Kosovo, qui ont été blessés » rapporte la mission dans un communiqué. Ces Serbes avaient été arrêtés par les agents le 7 janvier, lors de la Noël orthodoxe et avaient passé la nuit dans le centre de détention de Pristina, avant d’être libérés le lendemain après passage devant le tribunal. La violence alléguée a eu lieu lors de l’escorte du Centre de détention vers le tribunal par les agents de l’Unité des opérations spéciales .

« L’ enquête a été menée par une équipe conjointe impliquant des chercheurs de l’Inspection de la police de la police du Kosovo et d’EULEX  et dirigé par le procureur international » ajoute Eulex

Loreline Merelle

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise