La Commission franchit la ligne…

Pia Ahrenkilde Hansen, Porte-parole de la Commission européenne (Crédit : commission européenne)
Pia Ahrenkilde Hansen, Porte-parole de la Commission européenne (Crédit : commission européenne)

(BRUXELLES2)  « La perspective européenne est évidente dans le processus [du Partenariat oriental] » selon Pia Ahrenkilde Hansen, la porte-parole de la Commission européenne, répondant à une question des journalistes lors du briefing quotidien, lundi (2 décembre). Une « évidence » qui a dû faire sursauter plus d’un diplomate !

Ligne rouge franchie à la vitesse lumière

C’est une véritable ligne rouge dont la Commission européenne semble s’être affranchie. Pour certains Etats membres, il n’est en effet absolument pas question d’une « perspective européenne » pour les pays du partenariat oriental. C’est le cas notamment de la France (Détails sur le club : La perspective européenne : une ligne rouge!). « Je ne vois pas d’ambivalence » a pourtant insisté la porte-parole. « Mais chaque pays a une histoire que nous allons prendre en compte » a t-elle insisté.

Commentaire (NGV) : on savait la Commission ardente partisane de reprendre un processus d’élargissement qui s’essouffle. L’intégration de tous les pays des Balkans, à qui pourtant une perspective d’intégration européenne, très claire, avait été ouverte dans les années 2000, est difficile. Cet entêtement est certes louable dans un certain sens. Mais il importe de veiller à ne pas confondre deux organisations : le Conseil de l’Europe qui réunit tous les pays du continent autour de certaines valeurs et l’Union européenne qui intègre certains d’entre eux de façon plus étroite. Il faut aussi tenir de certaines réalités. Avec les pays des Balkans, l’Europe devrait compter 34 Etats. Il faut bien un moment fixer une limite. La conviction d’une intégration européenne plus poussée est aujourd’hui de plus en plus fragile, dans certains pays (pas seulement au Royaume-Uni). Et croire qu’une entrée de nouveaux pays va pouvoir ressouder les peuples européens est un réel pari sur l’avenir. Il y a un moment où une brique, même légère, sur un édifice fragilisé, peut le faire vaciller dans son entier…

Loreline Merelle

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise