Kosovo : le second tour des élections, un succès… à confirmer!

Le premier-ministre  kosovar Hashim Thaçi dans un bureau de vote (Crédit: gouvernement du Kosovo)
Le premier-ministre kosovar Hashim Thaçi dans un bureau de vote (Crédit: gouvernement du Kosovo)

(BRUXELLES2) C’est la satisfaction qui domine dans la diplomatie européenne après la tenue du  second tour des élections au Kosovo, organisé dimanche 1er décembre. Les rapports de l’OSCE (organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) et de la MINUK (mission des Nations Unies au Kosovo) sont formels : aucun incident n’est à signaler ! Et pourtant ce n’était pas gagné, après un premier tour houleux au nord du pays (lire : Des violences éclatent lors des élections au nord du Kosovo (maj))

Une étape importante mais pas déterminante

Les diplomates soulignent un bilan positif. Il s’agit d’une « une étape importante autant pour le processus de normalisation des relations entre Belgrade et Pristina que pour le renforcement des institutions démocratiques au Kosovo » affirme le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, mais il y a encore du travail à faire, notamment sur « la création de la Communauté des municipalités serbes au Kosovo et l’intégration de la police judiciaire et des structures dans le nord du Kosovo » a t-il ajouté.

La suite : le 5 décembre

Quant à la Haute représentante de l’UE, Catherine Ashton, « très satisfaite de l’atmosphère de [ce] second tour », elle a donné rendez-vous aux Premiers ministres serbe et kosovar à Bruxelles pour un nouveau dialogue le 5 décembre. « Nous discuterons de la manière d’aller vers la mise en oeuvre de l’accord d’avril » a-t-elle suggéré avant d’ajouter: « ce sera important en particulier en vue de la présentation de mon prochain rapport sur le Dialogue au Conseil de décembre (19-20 décembre) ».

A lire sur B2:

Loreline Merelle

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise

Inscrivez-vous à notre newsletter